LE RESEAU MINIATURE.

Plan du réseau.

Ce plan (légèrement modifié) est celui de l'ouvrage"Planen,Bauen,Spielen" écrit par Bernd Schmid (en allemand) et publié par Augustus Verlag Augsburg (1994) Editions Märklin.

  Photos du réseau : cliquez sur le plan çi-joint.

Théme.

Gare de passage dans un paysage de montagne (zone frontalière franco-suisse ) avec petit dépot-vapeur, voies secondaires pour une fabrique à balast, une scierie, ainsi qu'une voie accèdant à un niveau supérieur grace à une rampe et un pont ferrovaire métallique.Sur ce niveau surélevé, se trouvent une petite gare terminus d'une société d'exploitation de bois, deux résidences secondaires de style contemporain, deux greniers anciens, une auberge témoignant de la fréquentation touristique avec vue sur une montagne (se trouvant en face et à droite) siège d'une activité d'alpinisme.Sous ce plateau, se trouve une gare "cachée" de deux voies, contribuant à la circulation alternée des trains.Au niveau de la gare principale, se trouvent quelques maisons d'habitation de caractère agricole avec troupeaux de vaches regardant passer les trains, une église, une scierie, une fabrique à balast.

Réalisation technique.

 Infrastructure : plateau en bois contreplaqué de 280 X 130 cm renforcé par un cadre avec profilés et traverses. Avec le recul, la réalisation de ce type de réseau n'est pas conseillée car finalement encombrant, quasiment intransportable.(Il s'agit de mon premier réseau :-))) ) Il est préférable d'adopter une construction modulaire(plusieurs modules de plus petite taille) mais qui pose d'autres problèmes de réalisation comme la jonction des files de rails entre les différents modules, les jonctions électriques et de la caténaire ainsi que l'aspect esthétique (les joints entre les différents modules ne devraient pas se voir !)

 Voie : Märklin "K" (Kunststoffgleis=voie en matière plastique) à l'échelle HO (1/87) entièrement repeinte(dans les parties visibles) en brun pour les traverses et couleur rouille pour les rails. Il s'agit d'une voie au standard "3 rails courant alternatif" avec conducteur central du courant-traction (+) sous forme de plots et retour à la masse formé par les deux files de rails. La voie est fixée sur une semelle de liège enrobée de granulés immitant le remblai de la voie réelle. L'avantage de ce standard spécifique à la marque est la très bonne conduction du courant électrique (16V CA) mème lorque la voie est encrassée ainsi que la réalisation de "boucles de retournement" sans aucun risque de court-circuit contrairement au système "deux rails".L'inconvéniant essentiel est d'ordre esthétique : plots centraux visibles (non réalistes) et rails un peu "épais" en comparaison avec ce que produisent actuellement certains constructeurs de système deux rails. Depuis quelques années Märklin a essayé de contouner ce problème en commercialisant une nouvelle voie dite"C" avec ballast intégré, profil de rail plus bas et plots plus petits et donc moins visibles.

 La commande des trains, des appareils de voie (aiguillages/TDJ /système de dételage à distance) et des signaux est de type "numérique" (commande digitale ) grace au système élaboré par.(format Motorola*) Cela permet de réduire (un peu) le cablage du réseau et surtout de développer de nombreuses fonctionnalités pour la commande des trains comme:

la circulation et la commande simultanée de plusieurs trains (jusqu'à 80 en théorie !)

des démarrages et des arrêts très progressifs ,une vitesse constante dans les montées ou les descentes,

des ralentis très réalistes,

l'allumage ou l'extinction des feux de la locomotive ou de l'éclairage des wagons et depuis peu l'activation de bruitage : imitation des bruits de fonctionnement des machines (essentiellement vapeur ou diésel) ainsi que l'activation d'avertisseurs sonores.

Le système Märklin digital.

 (description succincte)

Le réseau.

 Il comprend 15 aiguillages et une TDJ (traversée double jonction), quatre signaux principaux de type "ancien"à palettes ainsi que quatre signaux avancés et un signal de manoeuvre (à la sortie du dépôt-vapeur).Les signaux principaux jouent en fait le rôle d'interrupteurs du courant traction et permettent ainsi la régulation de la marche des trains.Les signaux avancés ont un röle purement décoratif (ils n'influent pas la marche des trains et informent dans la réalité le conducteur du train de l'état du signal qu'il va rencontrer.) Sur ce réseau ,chacun est couplé à un signal principal et se modifie parallèlement à celui-çi.

 L'appareil de voie comprend également six éléments de dételage à distance des wagons et huit contacts"read" ou contacteurs bilames qui peuvent ètre activés en présence d'un aimant (fixé sous une locomotive par exemple )

 Ce réseau comporte également une caténaire (non fonctionnelle) dans les parties visibles réalisées à partir d'éléments peu réalistes et un peu grossiers mais faciles à mettre en oeuvre et qui ont été peints couleur rouille.De mème, les poteaux de caténaire ont également été repeints pour le partie supérieure.

  L'éclairage est assuré par deux circuits indépendants : 1)un circuit à intensité fixe qui alimente les ampoules des signaux, les lanternes d'aiguillage et les lanternes des butoirs. 2)un circuit à intensité variable pour l'éclairage des batiments, maisons, quai de gare et des pylones de la gare.

Fonctionnement.

Deux modes de fonctionnement sont possibles sur ce réseau :

 1)une conduite manuelle des trains, des aiguillages et des divers accessoires (mais par commande digitale)

 2)un fonctionnement automatique qui permet la circulation alternée d'un maximum de quatre trains (ce qui est déjà beaucoup sur un tel réseau de surface relativement réduite) Ceci est possible grâce aux contacts "read" installés sur les voies de la gare principale ainsi que dans la gare "cachée",contacts qui sont activés lors du passage de petits aimants placés à un endroit adéquat de la locomotive. Les différentes séquences de commande sont pour l'instant réalisées par un cablage de type analogique mais pourraient étre commandées d'une façon digitale grâce à l'accesoire"Memory" de (ref 6043) ou mème par ordinateur.